Travailleur

Daniel Blais

Une pression intense et un manque de reconnaissance ajoutés à une surcharge de travail dans des conditions extrêmes : Daniel Blais connaît ça trop bien. Pendant 30 ans, ce chef en restauration a travaillé pour un banquet d’hôtel, qui recevait les plus grands événements. C’est après la coupe Rogers qu’il a finalement craqué.  Planification des journées, composition des menus, coordination avec l’équipe de service, pas d’équipement de cuisson adapté, pas assez de nourriture pour préparer les plats des 500 personnes à nourrir. 2 services par jour et 3 personnes pour tout encaisser. Et en remerciement ? « On m’a offert une bière à la toute fin, en me disant de ne pas mourir d’une crise cardiaque ». Dépressif, Daniel a perdu le goût du travail et il n’est pas le seul à avoir craqué dans son équipe. Logique, puisque personne ne devrait avoir à supporter une telle pression.

Écoutez les témoignages de Daniel

EP. 2

Pousse mais pousse égal

EP. 5

Pelleter par en avant

EP. 6

Lâche pas la patate

Êtes-vous à risque dans votre organisation ?